La société mère est créée

En 1971, Louise Piëch et son frère le Professeur Ferry Porsche décident - aussi bien à Salzbourg qu'à Stuttgart - du retrait de tous les membres de la famille des fonctions opérationnelles et de leur affectation aux organes de surveillance des deux entreprises. Le transfert à un management indépendant est suivi d'une restructuration partielle de l'entreprise, puis par la reprise de la distribution de la marque Audi.

La fondation de la société Porsche Holding

En 1974, grâce à la croissance prospère de l'entreprise, la société Porsche Holding est fondée en tant que société mère du groupe autrichien Porsche. En outre, Porsche Austria s'installe en tant qu'importatrice Volkswagen, laquelle, par le développement du réseau de distribution, améliore de façon décisive la compétitivité de l'organisation commerciale Volkswagen en Autriche et continue en même temps de développer avec force la position de la marque Volkswagen malgré l'énorme augmentation de la pression concurrentielle de la part des fournisseurs d'Extrême-Orient. Dès 1977, les différentes activités de commerce automobile de Porsche sont rassemblées de façon structurée dans la société Porsche Inter Auto.

De nouvelles dimensions

Porsche utilise les violentes fluctuations de marché des années 1970 (provoquées par la croissance vertigineuse des ventes lors de l'augmentation de la TVA, suivie d'une énorme chute des ventes la même année) comme un exercice pour renforcer la réactivité et la flexibilité de l'ensemble de son organisation commerciale. De plus, elle fait preuve de capacité d'innovation en commençant progressivement à s'impliquer dans d'autres branches (Portex). Porsche développe (dans une moindre mesure) la sous-traitance en tant que deuxième pilier (pour les pièces de la 356 et plus tard pour la 911). Avec sa participation dans quelques entreprises industrielles autrichiennes (Fichtel & Sachs, Alu Druck-Guss) et plus tard avec l'acquisition du groupe d'entreprises allemand Zipperle (1988), Porsche démarre dans cette branche, alors que l'acquisition de Taylorix AG lui confère un troisième pilier angulaire autour des activités informatiques. Toutefois, les deux branches subissent peu après une restructuration au niveau mondial, qui pousse Porsche Holding à se retirer successivement de ces domaines d'activité.

Le développement des services

Les années 1980 sont surtout consacrées à la spécialisation dans le secteur des services liés à l'automobile avec le développement des sociétés Porsche Versicherungs AG (Assurances) et Porsche Bank AG (Banque). Jusqu'à ce jour, la société Porsche Bank maintient sa position de leader sur le marché national des leasings de véhicules. L'ouverture du nouveau centre de distribution de pièces donne de nouvelles dimensions à la logistique de distribution, qui deviendra plus tard un avantage concurrentiel décisif lors de l'ouverture à l'Est.

L'intégration d'une marque espagnole

En 1985, Porsche reprend la distribution de la marque Seat, met en place un tout nouveau réseau de distribution et développe ses parts de marché progressivement avec le lancement des modèles Seat de la nouvelle génération.

ARAC, la société de location de voiture en Autriche

En 1989, le service de mobilité subit des modifications importantes. Le service de location de voitures du groupe, qui existe depuis les années 1960, fonctionne à travers la société ARAC GmbH et compte aujourd'hui parmi les sociétés de location de voitures les plus anciennes d'Autriche. Depuis 2003, la société ARAC est un concessionnaire d'EUROPCAR, la plus grande organisation de location automobile d'Europe.

ŠKODA et Weltauto complètent la gamme de produits

Au début des années 1990, en Autriche, l'entreprise se concentre pleinement sur l'offensive des voitures d'occasion avec Weltauto. De plus, la société Intercar Austria GmbH démarre ses activités en tant qu'importateur officiel de la marque Skoda en Autriche. Avec ingéniosité et savoir-faire, elle parvient à bâtir un concept de distribution et de marketing taillé sur mesure pour la marque traditionnelle tchèque. Celui-ci convertira en peu de temps la marque Skoda en un «bon tuyau» en Autriche, et plus tard - avec le développement qualitatif de sa gamme de modèles - en un incroyable succès commercial.

Le domaine d'activité informatique, qui se développe depuis la fin des années 1960, devient en 1996 le prestataire hautement spécialisé Porsche Informatik, qui a su se faire un nom en tant que fabricant de solutions logicielles pour le commerce automobile.

Cette page utilise des cookies pour permettre la meilleure expérience d’utilisateur possible. En utilisant notre site Web, vous acceptez que des cookies soient sauvegardés sur votre appareil.
Accepter et continuer